réalisé par Le Story Maker

Biographie détaillée

Cyril Deydier est né à Cannes en 1978. Fils unique d’un père commerçant et d’une mère infirmière, son enfance est marquée par la mer, le soleil, à regarder les bateaux partir vers le lointain en s’imaginant leurs fantastiques traversées. Car l’enfance de l’auteur est aussi traversée de nombreux moments solitaires qu’il peuple de récits. Les siens, qu’il invente au jour le jour, et ceux des autres : longtemps, sa chambre a débordé de livres d’histoire, de biographies et de romans. 

À dix-huit ans, il s’invente un destin et part étudier l’histoire de l’art et l’archéologie à la Sorbonne, à Paris. C’est le début d’une série de voyages qui sont autant d’occasions d’études et de découvertes. Ils le mènent d’abord au Proche-Orient, pour des fouilles archéologiques, puis au Caire, pour étudier la civilisation égyptienne et la langue arabe.

Il part ensuite pour Montréal, mener un double cursus d’études, en français et en anglais. Car les langues sont l’une de ses passions. Une occasion de considérer les choses différemment, de se mettre dans la peau de quelqu’un d’autre… Là-bas, l’écriture s’est développée : les premières histoires sont nées, d’un genre déjà très personnel.

Après trois ans en Amérique du Nord, trois années formatrices, intellectuellement et humainement, Cyril prend soudain conscience avec force de son identité d’Européen et décide de revenir sur le vieux continent, pour entamer des études culturelles européennes, plus spécifiquement sur la question du cinéma. Ses études le mènent en Hollande et en Allemagne, où il achève un master, puis en Irlande, où il entame un doctorat à l’Université de Dublin. Il décide ensuite de se fixer à Paris et de se consacrer à l’écriture. Parallèlement à son travail de recherche, une saga était née : Sofian, une histoire de superhéros européens et canadiens. Elle nécessita des centaines et des centaines d’heures de rédactions, de relectures et de corrections. Après plus de dix ans de travail, sa parution est proche.

Pendant ce temps, d’autres histoires ont commencé à prendre vie : Cyril publie son premier roman, Marie-Betty, en 2009, bientôt suivi des Aventures de Johny Jane, de Marie-Betty et le livre des contes puis de Johny Jane et le défi des Winy-Iwys. Destinés à un public plus jeune, ces trois livres sont un bon exemple d’un imaginaire très fertile, volontiers baroque et cocasse, souvent joyeux et pourtant sensible. Car comme il le dit souvent, rien n’est plus sérieux qu’un enfant…

L’imagination de Cyril l’a rapidement conduit à vouloir aussi, en parallèle, explorer d’autres formes d’écritures. Et après avoir réussi un concours d’université, il s’oriente vers l’écriture de scénarios. Dès les premiers scripts d’animation proposés, il se découvre une passion. De nombreuses propositions suivront, faisant de lui un scénariste à part entière.  

Tout en collaborant sur différentes productions, il développe actuellement plusieurs projets personnels de films et de séries, dont certains d’animation. Le roman reste aussi très présent puisqu’il s’y consacre chaque jour.

 

Car avant tout, Cyril Deydier reste un intarissable conteur d’histoires…